Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rédiger des textes vécus et actuels, écrire des poèmes. Partager les photos de régions et pays divers. Ce blog est un partage, amitié, amour Pensées et mots pour panser des maux.

Ah ! Pauvres peupliers

av-arb-p-jpg.jpg

Des peupliers abattus gisent, têtes et bras coupés, le long des fossés qui bordent le vieux chemin de sable.


Troncs puissants, est-ce possible ? Vos pieds n'étaient-ils pas fixés au sol, fixés si profondément, qu'ils semblaient indéracinables ?


Vos cîmes n'ont-elles pas résisté à la rage des vents ?


N'avez-vous pas repoussé longtemps les attaques malignes de l'hiver ?


Votre noble tête est fendue, vos branches sont enfoncées dans le sol.


Qui donc vous a ravi votre beauté ?


Je vois emporter des baguettes, des copeaux, des éclats, débris de l'éventail de votre ramure.


Je vois scier les branches de vos sommets et abattre les durs orteils de vos pieds.


Votre haute couronne gît sur le sable ; chacun vient vous blesser, vous tailler, vous dépouiller à pleines mains.


Partout la haine s'acharne contre votre misère.


Pourtant, jadis vous refusa-t-on jamais amitié et paix ?...


Noble troupe, n'était-ce pas pour notre bien, que veillant le long du chemin, vous répandiez votre ombre sur les passants harassés par la route, épuisés par le soleil ?


Oui, pour notre bien !...


Ah ! dites-moi, qui s'est jamais assis, fatigué, sous votre ombrage, sans vous remercier ?


Dites-le moi !


Lorsque le glaive du soleil me piquait les yeux et me chauffait le dos, je me suis souvent réfugié pour respirer sous l'abri de votre toit vert.


Doux peupliers, je ne viendrai plus l'été, dans votre allée feuillue vous compter un à un !


Que cela me peine !


Les peupliers gisent, cous et mains coupés, le long des fossés qui bordent le vieux chemin de sable.


Dérivé d'un texte de

Guido Gezelle 1860av-arbr-p-jpg.jpg************************

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> <br /> Oh la la, ce texte du même auteur que le joli poème est plus sombre. " Je vois emporter des baguettes............orteils de vos pieds".  "partout la haine s'acharne", c'est très fort, on<br /> ressent la souffrance des arbres et la cruauté indigne de ceux qui font ce carnage. On ne connait pas la raison exacte pour laquelle ces doux peupliers ont subi cet assaut, ça donne encore plus<br /> de force au texte. Permettez-moi de vous souhaiter une soirée en paix.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
<br /> <br /> Guido Gezelle prêtre écrivain est un poète que j'aime beaucoup, il a surtout défendu sa Flandre et la nature. Ses livres sont écrits en flamand, et il enseignait aux élèves à Bruges. Bonne soirée<br /> et merci.<br /> <br /> <br /> <br />
J
Bonjour..je ne comprends pas pourquoi.<br /> <br /> http://lettresdemavie.over-blog.com/<br /> fais un autre essai pour voir
Répondre
E
Non désolée rien ne marche , je ne peux pas l'envoyer ! Bonne soirée ! Amitiés
J
Bonjour<br /> De retour sur ton blog , et félicitation pour ton texte<br /> Bonne journée à toi et à bientôt<br /> Bises
Répondre
E
Merci d'être passé mais je ne peux accéder au tien ? ..... Dommage ! Amitiés