Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rédiger des textes vécus et actuels, écrire des poèmes. Partager les photos de régions et pays divers. Ce blog est un partage, amitié, amour Pensées et mots pour panser des maux.

Souffrance morale...

La douleur est là qui lui étreint le coeur, serre la gorge, puis elle taraude sans cesse, obnubilant les pensées, Sarah ne sait pas pleurer, elle n'arrive plus, et pourtant que ce mal lui est douloureux !
Elle a eu tant de maux physiques, se demandant quand ils cesseraient, souffrir étant une habitude, souffrance  devenue une compagne de son chemin à finir.
Et ce jour là, en ce mois de Juillet, cette désillusion, cette injustice, l'ont fait tomber dans un puits de désespoir. Aujourd'hui, Sarah serre les dents pour résister.
Elle a envie de hurler, après ce pourquoi d'ingratitude, d'abandon.
Après des jours et des parties de nuit à réflèchir, se posant des questions sans réponse, elle se dit qu'il faut essayer de continuer à vivre normalement, car ceux qui la renient, elle ne souhaite pas qu'ils la revoient un jour, diminuée, vieillie, peut-être seraient-ils heureux de la contempler ainsi, puisqu'ils lui font tant de chagrin, oubliant leur passé, rayant le présent !
Que sera leur avenir ? Sarah ne veut plus penser, alors elle prend son cahier, écrit ses angoisses, ses désespoirs et de temps en temps, cherche un album de photos, légèrement défraîchies tellement elle les a tenues et regardées, songe aux années passées où elle était plus heureuse, et reprend son cahier, les yeux humides, respire un bon coup, note quelques phrases qui la délestent de son fardeau et se dit que demain est un autre jour qui lui apportera les mêmes pensées de déni !
  2 février 1998.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Sarah prend sa plume, Sarah écrit<br /> Sarah est une amie, Sarah est la....<br /> présente quand il le faut<br /> Sarah est partage, une amie, tout simplement une véritable amie <br /> André
Répondre
N
<br /> Merci dis donc, là tu me lances le pot avec les fleurs, mais oui je suis ton amie*<br /> <br /> <br />
M
Plein d'idées dans ce texte : le déni ; le fardeau ; l'indifférence ; le regard des autres ; la souffrance ; les pleurs impossibles (pas la peine en fait). La notion de "demain est un autre jour" est porteur, en fait, vers le futur pour mieux s'envoler pour survoler la souffrance sans qu'elle vous plaque au sol, handicapé de vivre. Le détachement par rapport au regard des autres aussi est porteur même si pas abordé dans le texte. beau texte. bonne journée. m@rie
Répondre
N
<br /> merci, là j'écris mon vécu, d'autres articles parlent de l'handicap.<br /> <br /> <br />